Respirez-vous efficacement ?

Si pour vous respirer, c’est naturel, banal, que vous n’y pense pas lisez attentivement la phrase ci-dessous.

Respirer c’est vivre

Bien respirer c’est bien vivre

Si jusqu’à maintenant vous pensiez que travailler la respiration n’était que pour les sportifs avertis ou les professionnels de la gestion de stress, lisez ce qui suit.

Il s’avère que nous respirons dix à quatorze fois par minute, soit quinze à vingt mille fois environ par jour ! D’où l’importance de respirer correctement.
https://www.youtube.com/watch?v=mXxhVVG6rI4

Toutes les techniques de relaxation utilisent la respiration, en particulier le yoga et la sophrologie car elles considèrent qu’avec la lumière et la nourriture, l’air est une source essentielle d’énergie. Il est donc possible d’augmenter considérablement notre énergie si nous respirons correctement.

Vous pensez que parce que la respiration est un automatisme nous respirons efficacement ?

Détrompez-vous.

Si le mécanisme est instinctif : à l’inspiration, la cage thoracique s’élargit et le dôme du diaphragme (muscle puissant qui sépare la cavité thoracique de l’abdomen) s’abaisse pour que les poumons puissent se remplir d’air frais au maximum ; à l’expiration, c’est l’inverse : le diaphragme remonte et les côtes se resserrent pour expulser l’air chargé de toxines (sous forme de CO2) produit par l’activité des cellules,

Ce mécanisme s’enraye facilement à cause des contrariétés de la vie moderne, le stress et la fatigue nerveuse, l’éducation (« Tiens-toi droit! », « rentre ton ventre » « ne pleure pas »), la vie sociale modifient la respiration naturelle et profonde : elle devient thoracique et superficielle.

La respiration s’accélère souvent et perd en amplitude, du coup le souffle devient plus court, plus superficiel, haletant. Le diaphragme, trop sollicité, se contracte en position basse. On n’inspire plus avec le ventre mais en gonflant seulement le thorax. Ou, pire, on respire carrément à l’envers, en sortant le ventre à l’expiration. Du coup, notre corps se fatigue et des douleurs surviennent.

Une mauvaise respiration peut être à l’origine de fatigue, de constipation, des soucis gastriques, des perturbations rénales….

Mais aussi de douleurs cervicales si la respiration est haute dans la mesure où les muscles respiratoires accessoires utilisés pour élever les premières côtes (les scalènes) s’attachent aux vertèbres du cou. En débloquant les vertèbres grâce à l’Ortho Bionomy cela  libère alors le diaphragme et supprime par effet ricochet les troubles du transit associés. Il s’ensuit une amélioration générale de l’état de santé.

Comment respirez-vous ?

Prenez 2 mn. Installez-vous confortablement le dos droit.

Observez juste votre respiration sans vouloir la modifier.

Notez si vous avez plutôt une respiration haute (avec votre thorax) ou une respiration basse (ventrale). Noter si votre ventre se gonfle à l’inspiration ou se dégonfle à l’inspiration.

La respiration optimum est d’avoir une respiration abdominale. Tout autre respiration n’est pas optimum et fatigue votre corps.

Après avoir consulté consulter un spécialiste qui éliminera toute cause médicale, vous pouvez travailler sur votre respiration sans risque.

Comment optimiser sa respiration ?

Lorsque les événements de la vie, le stress se mêle de notre respiration, souvent celle-ci devient thoracique et plus courte.

En tout premier lieu il suffit de prendre conscience de sa respiration.

3 fois par jour, s’assoir et inspirez et expirez profondément pendant trois minutes en suivant mentalement le parcours de l’air qui traverse votre corps : le nez, la gorge, la poitrine, les poumons… La bouche doit rester fermée et la langue appuyée contre le palais.  Essayez !

La  répétition de ces exercices de respiration consciente harmonise le système nerveux sympathique (par l’inspiration) et le système nerveux parasympathique(par l’expiration)

En ayant une respiration optimum vous pourrez maîtriser vos émotions, vous retrouverez le calme dans les moments de stress, pour cela apprenez ou réapprenez à respirer avec l’abdomen, et faites de cette pratique, une pratique volontaire et consciente.

Avertissement:

En pratiquant les exercices de respiration restez à l’écoute de votre corps. Si vous avez des étourdissements, sachez que ces réactions corporelles sont normales lorsqu’on n’a pas l’habitude d’une telle respiration. Un trop grand apport d’oxygène provoque un début d’hyperventilation. Ces réactions sont sans danger, mais ne persistez pas, revenez à votre respiration naturelle avant de recommencer sur une durée moins longue.

En cas de difficultés, les sophrologues peuvent vous accompagner pour retrouver une respiration optimum durable et ainsi mieux maitriser votre stress ou vos émotions.

Exercices de respirations à faire aux choix. Ils sont classés par ordre de difficultés

1-            Respirez consciemment au quotidien. Dans une file d’attente, dans les transports en commun, en marchant……cela permet au cerveau de retrouver l’information d’une respiration optimum.de poser la respiration

2-            Inspirez et expirez consciemment en ayant une expiration  fois plus longue que l’inspiration (à faire pendant 3 mn)

3-            Respiration par le ventre

Allongez-vous, posez une main sur votre ventre, juste en dessous du nombril, et l’autre sur la poitrine, puis respirez comme vous en avez l’habitude. Vous constaterez que seule votre cage thoracique se soulève. Nous allons donc apprendre à respirer correctement avec le diaphragme, d’une façon aisée, ample et naturelle. Il est préférable de s’exercer en étant couché sur le dos, parce que dans cette position il est plus facile de relaxer la musculature abdominale. Plus tard, vous pourrez respirer avec le diaphragme en toutes circonstances, même en marchant ou en courant.

Fermer les yeux afin de mieux vous concentrer. Avant l’exercice, prenez soin d’expirer à fond plusieurs fois en poussant quelques soupirs pour chasser les derniers restes d’air.

Fermez la bouche, prenez de l’air par le nez, vous ne gonflez que le ventre, les épaules restent basses. Expiration lente et profonde en rentrant progressivement le ventre … Puis inspiration à nouveau en gonflant bien le ventre … Enfin, soufflez une dernière fois par la bouche toujours lentement, en rentrant bien le ventre….

Lorsque vous adoptez ce type de respiration, vous améliorez l’oxygénation de vos cellules et vous augmentez l’évacuation de déchets gazeux. En plus, vous régularisez votre rythme cardiaque et vous abaissez votre niveau de stress. Faites cet exercice de respiration abdominale le plus souvent possible: en voiture, en travaillant, dans une file d’attente.

4-            respiration apaisante

Asseyez-vous, le dos bien droit mais les muscles du corps décontractés. Bouchez votre narine droite avec le pouce droit et inspirez pendant 8 à 10 secondes par votre narine gauche. Bouchez également votre narine gauche avec l’annulaire et le majeur de la main droite. Retenez votre respiration pendant 8 à 10 secondes.  Expirez lentement par la narine gauche. Répétez l’opération 10 à 15 fois. Le faire avec l’autre narine.

5- Respiration consciente

A pratiquer une fois la respiration abdominale bien maîtrisée.

Inspirez en gonflant bien la paroi abdominale, puis retenez l’air quelques instants en formulant une courte phrase ou un mot positif (détente, calme, paix…) enfin sur le temps d’expiration, diffusez mot ou phrase….dans votre corps, dans votre mental. Je vous recommande de prendre l’habitude de respirer de cette façon car elle changera la couleur de votre vie. Pour vous habituer, je vous encourage à la pratiquer 4 à 5 fois par jour, durant 3 à 4 minutes. En dehors de ces pratiques, vous pouvez respirez de cette manière lorsque vous vous promenez dans la nature, écoutez de la musique, pratiquez un sport, regardez un film, demeurez alors sensible à l’effet que cela vous fait de respirer ainsi dans cette situation.

FÉLICITATIONS pour votre persévérance

Si toutefois vous avez des difficultés, la Sophrologie donne une grande importance à la respiration en y associant le mouvement. Il existe beaucoup d’autres exercices de respiration qui peuvent peut être mieux vous correspondre. Toutes les techniques apprises en cabinet sont très facilement réutilisables dans la vie quotidienne pour vous rendre le plus autonome possible. Ce travail spécifique sur la respiration libérera également des tensions physiques, émotionnelles, il calme le mental et facilite la concentration.

CONCLUSION

Ne perdez pas de vue que :

  • LA RESPIRATION ABDOMINALE CHASSE LES ANGOISSES

Très relaxante, la respiration abdominale soulage la fatigue et permet d’éliminer les déchets toxiques. L’amplitude des mouvements respiratoires exerce un massage des organes abdominaux et favorise la détente neuromusculaire ainsi que l’oxygénation du cerveau.

  • LA RESPIRATION THORACIQUE LIBÈRE LA POITRINE AINSI QUE LE STRESS

A condition d’être ample et profonde, elle favorise la libération des émotions par l’ouverture de la cage thoracique. C’est un excellent exercice pour les personnes tendues, qui ont des sensations d’oppression, de poids au niveau de la poitrine.