Codes de déontologie en Ortho- Bionomy® et Sophrologie

Code déontologique du praticien en Ortho-Bionomy®

  1. Je maintiens mon niveau professionnel aussi élevé que possible et j’améliore mes qualifications à chaque occasion.
  2. J’exerce ma pratique uniquement pour le bien-être du client en respectant le secret professionnel.
  3. Je préserve l’intégrité de la méthode auprès du client en évitant toute confusion lorsque j’utilise d’autres approches pendant la séance. Si nécessaire, je définis les principes de l’Ortho-Bionomy®.
  4. Je m’interdis toute forme de mystification, de séduction, ou de sexualisation dans ma relation avec les clients.
  5. En Ortho-Bionomy® il est interdit de proposer ou pratiquer même avec l’accord du client des investigations corporelles internes (sauf crânien). Excepté pour le personnel médical ou para-médical habillité.
  1. J’utilise exclusivement des techniques pour lesquelles j’ai été formé et ne me réclame d’aucune connaissance ou qualification que je ne possède pas. Si je n’ai pas les qualifications légales, je ne pose aucun diagnostic. Si la demande et/ou l’état du client dépasse(nt) mes compétences, je l’adresse à un autre professionnel qualifié.
  2. Je ne calomnie aucun membre de ma profession.
  3. J’utilise la marque enregistrée ORTHO-BIONOMY® en accord avec l’article deuxième des statuts de l’O.B.E.A.T (Ortho-Bionomy® European Association of Teachers).
  4. Je m’assure que tout Ortho-bionomiste que j’emploie adhère à ce code éthique aussi longtemps que j’y adhère moi-même.
  5. En cas de problème d’éthique, je consulte le Comité de l’O.B.E.A.T.

Voté par l’O.B.E.A.T. à La Zelata en mai 1997.

Directives d’utilisation des marques enregistrées

Les marques enregistrées par le fondateur de la méthode D.O. Arthur LINCOLN PAULS doivent être utilisées selon les directives suivantes : Ortho-Bionomy®

Cette marque ne peut être utilisée dans la communication écrite, que ce soit sur internet, réseaux sociaux, cartes de visites, brochures, affiches. C’est à dire tout support matériel ou immatériel avant que la personne ait obtenu le diplôme de praticien titulaire.

Le terme Ortho-Bionomy® peut être utilisé verbalement par l’étudiant mais cela ne doit pas donner l’impression, directement ou indirectement, que l’utilisateur est un praticien ou un enseignant d’Ortho-Bionomy®. Ce droit est réservé aux personnes diplômées.

Le symbole du « Sand-Dollar » (oursin plat) s’utilise pour indiquer un praticien ou un enseignant diplômé d’Ortho-Bionomy®. Il doit être accompagné d’un «®» et il ne peut être modifié dans sa forme.

Toute utilisation de ces marques de manière abusive constitue une violation de la Loi sur les marques enregistrées.

CODE DE DÉONTOLOGIE DES SOPHOROLOGUES

Le présent code de déontologie est le socle commun des sophrologues adhérents à la Chambre Syndicale de la Sophrologie.

Il définit leurs engagements envers le public, leurs clients et la profession.

Ce code de déontologie garantit l’éthique professionnelle des sophrologues.

Article 1
Les sophrologues s’engagent à affirmer l’égalité entre les personnes et à en respecter l’originalité et la dignité.

Article 2
Les sophrologues s’engagent à interdire toute propagande ou prosélytisme religieux ou idéologique au sein de leurs cabinets ou lieux d’intervention. Ils s’engagent à lutter contre toutes les dérives sectaires dont ils seraient témoins.

Article 3
Les sophrologues s’engagent à respecter et à protéger l’intégrité physique et psychique des personnes sous leur responsabilité.

Article 4
Les sophrologues s’engagent à respecter la confidentialité des informations collectées durant leurs accompagnements individuels ou de groupes.

Article 5
Les sophrologues s’engagent à respecter et à faire respecter la législation en vigueur.

Article 6
Les sophrologues s’engagent à actualiser régulièrement leurs savoirs et leurs compétences afin de répondre aux attentes du public et aux évolutions de la sophrologie.

Article 7
Les sophrologues s’engagent à diffuser des offres claires et compréhensibles par le public. Ces offres doivent définir les modalités d’accompagnement, les objectifs visés et les limites de la sophrologie.

Article 8
Les sophrologues s’engagent à ne pas diffuser d’informations pouvant induire le public ou les médias en erreur ou nuisant à l’image de la profession.

Article 9
Les sophrologues s’engagent à user de leur droit de rectification auprès des médias afin de contribuer au sérieux des informations communiquées au public sur la sophrologie.

Article 10
Les sophrologues s’engagent à respecter les concepts et principes généraux de la sophrologie. Ils s’engagent également à ne pas dénaturer ou amalgamer la sophrologie avec d’autres techniques sans que leurs clients en soient avertis.

Article 11
Les sophrologues s’engagent à respecter les limites de leurs compétences et à orienter leurs clients vers un autre professionnel lorsque celui-ci nécessite un traitement ou une aide thérapeutique ne relevant pas de leurs compétences.

Article 12
Les sophrologues s’engagent à ne pas se substituer aux professionnels de santé, à ne pas prodiguer de diagnostic, de prescriptions médicales et à ne pas interférer avec des traitements médicaux en cours.

Article 13
Les sophrologues s’engagent à conserver leur éthique professionnelle lorsqu’ils interviennent sous l’autorité d’une entreprise ou d’un organisme.

Article 14
Les sophrologues s’engagent, dans la mesure du possible, à proposer un confrère à leurs clients lorsqu’ils seront dans l’impossibilité à fournir leurs services.

Article 15
Les sophrologues s’engagent à entretenir des relations confraternelles de respect et de courtoisie, d’honnêteté et de bonne foi avec les autres sophrologues.

Article 16
Tout sophrologue qui ne respecterait pas le présent code pourrait se voir exclu de la Chambre Syndicale de Sophrologie.

Version du 16 juin 2012